Appel à communication — ” Esclaves et maîtres dans le monde romain – Expressions épigraphiques des liens et relations “

La prochaine rencontre épigraphique franco-italienne aura lieu à Poitiers du jeudi 18  au vendredi 19 septembre 2014.

Le thème choisi est : Esclaves et maîtres dans le monde romain – Expressions épigraphiques des liens et relations

Les relations entre les esclaves et leurs maîtres dans le monde romain peuvent revêtir des aspects multiples ; un des meilleurs exemples en est le testament de Cn. Domitius Afer Titius Marcellus Curvius Tullus par lequel, en 108, alors qu’un esclave était maudit, un autre était affranchi pour pouvoir hériter en cas de défaillance de tous les autres héritiers. Les sources littéraires nous livrent ainsi des informations sur les relations entre les esclaves et leurs maîtres, comme le meurtre du préfet de la Ville L. Pedanius Secundus perpétré en 61 par l’un de ses esclaves, ou encore l’esclave du proconsul L. Calpurnius Piso qui, en 70, se fit passer pour son maître afin d’égarer les assassins lancés à sa recherche à Carthage. Mais, le plus souvent, ces sources restent silencieuses sur le quotidien des relations entre esclaves et maîtres.

En revanche, l’épigraphie peut apporter des éléments permettant de mieux définir ces liens : les inscriptions nous parlent de relations de proximité (ou de distance) résultant des activités des esclaves et de leur place dans la familia ; elles nous livrent des bribes d’histoires variées, notamment à travers des dédicaces faites pour un maître ou pour un esclave. Ces documents mentionnent des relations entre maîtres et esclaves, affectives, éventuellement économiques à caractère privé ou individuel (pécule, operae, autonomie, participation à l’artisanat…).

Une enquête épigraphique permettrait, pour l’Occident comme pour l’Orient, et pour diverses périodes, de définir la palette des pratiques et des expressions épigraphiques entourant ce lien de possession juridique unissant des êtres humains et de restituer, en utilisant la documentation issue des acteurs mêmes de cette relation, les diverses tonalités de ce lien. »

N.B. : le propos n’est pas de dresser un tableau de la place des esclaves dans la société ou l’économie, mais d’analyser et de dessiner, à partir des inscriptions, les rapports qui se tissent entre les esclaves et leurs maîtres, les modalités et les tonalités de ces relations. Dans quelle mesure les monuments épigraphiques laissent-ils percevoir des dimensions autres que de service attendu ? comment ? pourquoi ? dans quelles circonstances ?

La rencontre fera aussi une place aux nouveautés épigraphiques.

Les propositions de communications sont à adresser à : dondin_payre@club-internet.fr, en indiquant bien les coordonnées de leurs auteurs et leur adresse internet. Le comité examinera les possibilités et répondra aussi rapidement que possible.

 


Vous aimerez aussi...