Article — « Helium, uranium and thorium analyses of ancient and modern gold objects: estimates of their time of manufacturing »

O. Eugster, E.Pernicka, M. Brauns, A. Shukolyukov, V. Olive et St. Roellin, «Helium, uranium and thorium analyses of ancient and modern gold objects: estimates of their time of manufacturing», ArchéoSciences, 33 | 2009, 59-69.

L’authentification d’objets en or est un problème majeur, car l’or est probablement le matériau le plus difficile quand il s’agit de détecter des contrefaçons modernes. En 1996 nous avons publié les résultats d’une étude de cristaux d’or faux et authentiques de la mine d’or de Santa Elena, au Venezuela, et nous avons montré que la méthode de datation U/Th – He est un outil puissant pour détecter les contrefaçons dans le cas des objets en or. La décroissance de l’U et du Th se fait par émission d’atomes d’He qui restent stockés dans l’or. La mesure de l’U, du Th et de l’He permet de déterminer le moment de départ du processus de piège de l’He. Dans notre publication de 1996, nous avons aussi mentionné  que cette même technique peut être appliquée aux objets d’or anciens, de façon à déterminer le moment correspondant à leur dernière fonte et ainsi de vérifier leur ancienneté. Dans cet article nous présentons une étude systématique et quantitative de l’He, de l’U et du Th dans un large nombre d’objets d’or anciens et modernes.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search