Séminaires — “Séminaire d’histoire économique de l’Antiquité classique”

Les jeudis, 16h-18h, à l’Ens, 45 rue d’Ulm, salle F.

Première séance le 8 novembre 2012.

Séminaire d’histoire économique de l’Antiquité classique de J. Andreau (EHESS), Fr. Lerouxel (Paris IV), J. Zurbach (Ens)

Contacts: Jean.Andreau@ehess.fr, Julien.Zurbach@ens.fr

Le séminaire portera sur une question essentielle en histoire économique, celle de la place des statuts juridiques et sociaux dans les comportements économiques. Une des thèses centrales de L’économie antique de Finley est la grande importance des statuts. C’est en cela un héritier de Polanyi, qui fait de l’embeddedness (l’encastrement) de l’économie dans les relations sociales un élément essentiel de toute économie précapitaliste – et aussi, peut-être, de Max Weber. La définition de ce qu’on entend par statut et de leur rôle économique imposent d’accorder une place à l’historiographie, qui sur cette question est considérable et directement liée à l’évolution des conceptions d’ensemble des sociétés antiques.

La priorité sera cependant donnée à l’examen de sources et de questions récentes. On examinera les discussions et remises en cause récentes de la thèse de Finley à travers les périodes où, selon certains, les développements économiques ont entraîné une crise du système des statuts et des ordres (Grèce archaïque, Athènes au IVe siècle, fin de la République romaine) ; et aussi en étudiant les statuts intermédiaires entre citoyens et esclaves, notamment les affranchis et les étrangers.

La première partie de l’année, jusqu’à la fin janvier, sera consacrée à l’évolution des statuts en Grèce archaïque. En partant des approches différentes de la notion même de statut, social ou légal, qui coexistent aujourd’hui, on approchera différents dossiers portant surtout sur la main-d’œuvre rurale, dossiers qui permettent de proposer une analyse des liens entre évolution des statuts et évolutions économiques. On abordera dans ce cadre quelques dossiers hors du monde grec, relatifs à Rome archaïque ou tirés des codes de lois de l’Ancien Testament.

La seconde partie, de février à mai, sera consacrée aux statuts de l’affranchi à partir du IVe s. et jusqu’à l’Empire romain. Cela impose de se poser la question, pour le monde grec, de l’existence d’un statut de l’affranchi et les raisons des convergences entre statut de l’affranchi et statuts des étrangers, qui semblent par ailleurs se diversifier à l’époque hellénistique. On devra donc à la fois discuter de la nature et de l’existence de ce statut dans le monde égéen des IVe-IIe s. av. J.-C. et discuter des thèses de Cohen sur la transformation de la société athénienne et la perte d’importance des statuts, en les replaçant dans le contexte des transformations subies par les hiérarchies statutaires dans le cours de l’époque hellénistique.

A Rome, où l’affranchi de citoyens romains devient lui-même citoyen, au moins en première approximation, est-ce que leur statut est un obstacle à la réussite économique des affranchis ? Et à celle des affranchis de pérégrins, ou des affranchis de nouvelles catégories intermédiaires, comme les Latins Juniens ?

Plus qu’à la disparition progressive des statuts, il faudra s’intéresser à la création de nouveaux statuts et aux liens plus complexes entre évolutions économiques et définition des statuts.

R. Zelnick-Abramovitz, Not Wholly Free: The Concept of Manumission and the Status of Manumitted Slaves in the Ancient Greek World. Mnemosyne Supplement 266, Leyde 2005

Edward E. Cohen, Athenian Economy and Society: A Banking Perspective. Princeton: Princeton University Press, 1992.

G. Fabre, Libertus, Patrons et affranchis à Rome, Rome, E.F.R., 1981.

J. Andreau, « Freedmen in the Satyrica », in J. Prag & I. Repath (dir.), Petronius, A Handbook, Oxford, Wiley-Blackwell, 2009, p. 114-124.

A. Storchi Marino, « Schiavitù e forme di dipendenza in Roma arcaica, Alcune considerazioni », in M. Moggi et G. Cordiano (dir.), Schiavi e dipendenti nell’ambito dell’’oikos’ e della ‘familia’, Pise, Editions ETS,1997, p. 183-212.


Vous aimerez aussi...