« Boat 1550 BC »

——————————

du 3 au 5 octobre 2012, à l’Université du Littoral, espace Saint-Louis, Boulogne-sur-Mer

Colloque international du Projet européen « BOAT 1550 BC » et de l’APRAB, Au-delà des frontières. Voyager, échanger, communiquer en Europe du IVe au début du Ier millénaire avant notre ère

Le bateau de Douvres mis au jour en septembre 1992 est un moyen de transport très sophistiqué et un symbole exceptionnel des déplacements humains d’un littoral à l’autre durant l’Âge du bronze.
Les répartitions des mobiliers archéologiques, les rapprochements entre les différents lieux dessinent des cohérences dans le temps et l’espace. L’identité qui semble se dégager des études archéologiques sur les littoraux de la Manche et de la mer du Nord remet en question une « réalité » établie, pensait-on, depuis longtemps : la mer il y a 3 500 ansn’est pas une frontière définie par une barrière naturelle, mais simplement un lieu d’échange entre deux parties d’une entité.
Où passe la frontière ? Et comment la conçoit-on à partir de la documentation archéologique ? Ailleurs, comment, et pourquoi, les hommes prennent-ils la route ou la mer ? Quelles sont les conséquences de ces échanges sur les sociétés ? Quels liens complexes peut-on voir se tisser entre des échanges, la création et l’évolution d’entités culturelle ? Telles sont les nombreuses questions auxquelles invite la documentation archéologique de l’espace transmanche à l’époque du bateau de Douvres et sa mise en perspective avec d’autres espaces, d’autres périodes.
La mobilité des hommes n’est pas une nouveauté au milieu du deuxième millénaire avant notre ère, loin s’en faut ! La circulation des personnes, des idées, des produits est une réalité ancienne, antérieure même à la sédentarisation du Néolithique. Le sujet invite à s’interroger sur les moyens de transport utilisés, les motivations de ces voyages, les échelles à considérer, de la plus locale à la plus ample. Enfin, il semble difficile de faire l’économie d’une réflexion sur les méthodologies employées par les archéologues qui cherchent à mesurer la réalité des déplacements, des échanges ou des frontières pour ces sociétés de l’oralité.

Contacts : Anne Lehoërff, Marc Talon

ProgrammeFiche inscription

——————————

Catalogue paru et en vente =>

  • Exposition au Château-Musée de la ville de Boulogne-sur-Mer du 30 juin au 5 novembre 2012
  • puis à Erfgoedcentrum de Ename
  • puis au Dover Museum

Inauguration du 29 juin 2012 => vidéo

——————————

Au-delà de l’Horizon, sociétés en Manche et mer du Nord il y a 3 500 ans.

Exposition organisée dans le cadre du projet  « BOAT 1550 BC », réunissant 7 partenaires de 3 pays (France, Angleterre, Belgique) : l’université Lille 3/la Maison européenne des sciences de l’homme et de la société, le Canterbury Archeological Trust, l’Institut national de recherches archéologiques préventives, la Canterbury Christ Church University, l’université de Gand, le Conseil général du Pas-de-Calais et la ville de Boulogne-sur-Mer. Le projet bénéficie du cofinancement du Conseil régional Nord-Pas de Calais.
Vernissage :  vendredi 29 juin à 18h00
Exposition : du 30 juin au 5 novembre 2012
Lieu : Château-Musée de Boulogne-sur-Mer
Lien vers le site

——————————

Dimanche 13 mai 2012, de 10 h à 18 hMairie, église rue des Flaques
Chantier naval, intersection de la rue des Flaques et du Chemin de halage
80 580 Pont-Rémy – tél. 06 84 95 30 21 (Stéphane Gaudefroy)
entrée gratuite
Journée porte ouverte sur le chantier naval du chaland gallo-romainLesAmbiani vous invitent à visiter le chantier de construction de la réplique du chaland gallo-romain.Pour l’occasion le site sera animé en costume et vous pourrez découvrir et discuter autour de plusieurs ateliers :

  • – atelier céramique et cuisson expérimentale (défournement en fin de journée)
  • – forge des clous du chaland
  • – réalisation de perles en verre
  • – atelier torchis

(ouvert aux plus jeunes, prévoir vêtements adaptés)

——————————

boat1550bcLe 12 mai 2012
Boat 1550 BC : mise à l’eau du bateau ‘Ole Crumlin-Pedersen’

 

Un symbole protohistorique de l’Eurorégion.

la réplique d’un bateau datant de l’Âge du bronze sera mise à l’eau à Douvres, en Angleterre. Il s’agit d’une nouvelle et importante étape pour « Boat 1550 BC », un projet européen conduit par des archéologues de trois pays (France, Angleterre, Belgique) et mené par l’Université Lille 3 et la Maison européenne des sciences de l’homme et de la société de Lille.
=> en savoir plus

——————————

Date limite => 30 avril 2012
Par-delà les frontières. Voyager, échanger, comuniquer en Europe du IVe au milieu du Ier millénaire

Colloque international, Boulogne-sur-Mer, espace Saint Louis, 3-5 octobre 2012
Le bateau de Douvres mis au jour en septembre 1992 est un symbole exceptionnel des déplacements humains d’un littoral à l’autre durant l’Âge du bronze. La Manche et la Mer du Nord étaient alors le lieu de ces communications régulières, et non une frontière comme elle est perçue aujourd’hui.
La mobilité des hommes n’est pas une nouveauté au milieu du deuxième millénaire avant notre ère, loin s’en faut ! La circulation des personnes, des idées, des produits est une réalité ancienne, antérieure même à la sédentarisation du Néolithique.
Plusieurs questions se posent sur le sujet : quels sont les moyens de transport utilisés ? Quelles sont les motivations de ces voyages ? À quelles échelles, de la plus locale à la plus large, est-on en mesure de les percevoir ? Quelles méthodologies permettent aux archéologues de mesurer la réalité des déplacements, des échanges ou la réalité des frontières au sein de sociétés de l’oralité ?
Le colloque international de Boulogne-sur-Mer, qui se tiendra à Boulogne-sur-Mer, espace Saint Louis, du 3 au 5 octobre 2012 s’attachera à répondre à certaines de ces questions dans le cadre de l’Europe du IVe au milieu du 1er millénaire avant notre ère.
Ce colloque de l’APRAB s’inscrit dans le projet européen, Interreg IVa des Deux Mers, « BOAT 1550 BC ».
Les thématiques du colloque reprendront ces questionnements sur les moyens, les motivations, les échelles spatiales. Elles conjugueront des approches synthétiques, théoriques et des résultats récents de fouilles archéologiques qui éclairent sous un jour nouveau le sujet.
La proposition, accompagnée d’un résumé, est à envoyer par mail à anne.lehoerff@univ-lille3.fr ou par courrier à l’adresse suivante :
Anne Lehoërff, Colloque BOAT 1550 BC « par delà les frontières », 2 rue des Canonniers, 59 000 Lille
Les propositions seront examinées dans la première quinzaine du mois de mai 2012 pour une réponse au 25 mai 2011.

——————————

Mercredi 8 février 2012, 18h, espace Baïetto, MESHS-CNRS, 2 rue des Canonniers, Lille
dans le cadre des conférences de la MESHS-Lille

Anne Lehoërff, maître de conférence en protohistoire européenne, Université Lille 3 ).
L’Âge du bronze dans l’espace Manche-Mer du Nord. Le regard de l’archéologie

«L’archéologie est le plus souvent nourrie de découvertes modestes, mais que les chercheurs d’aujourd’hui sont à même d’exploiter pour décrire l’environnement du quotidien, les milieux, le type de végétation, de cultures, d’alimentation, y compris pour des populations si anciennes. L’archéologie est parfois faite, aussi, de belles découvertes. Ainsi, en 1992, dans le port de Douvres (Angleterre) fut mis au jour l’un des plus vieux bateaux maritimes connus, daté de 1 550 avant notre ère, en plein Âge du bronze.»